Entretien des whistles et flûtes

En voyant les vieux musiciens irlandais et leurs instruments rafistolés traînant sur les tables de pub poisseuses de bière, on peut être tenté de penser qu’un vrai instrument ‘trad’ ne requiert aucun entretien. Mais contrairement aux légendes en cours, une flûte ou un whistle se bonifie rarement avec l’âge. Et si son entretien est négligé, le son va très vite en pâtir. Faites-y attention !

Pourquoi ? Au cours d’une utilisation normale, on observe souvent des dépôts de salive séchée dans l’embouchure et des dépôts de sébum dans les trous. De plus, pour les flûtes en bois, les fibres de la paroi intérieure se relèvent sous l’effet de l’humidité. Or ces modifications de rugosité de la perce et de diamètre effectif des trous vont dégrader sensiblement la réponse de l’instrument (sauf si celui-ci présente un défaut d’origine que ces effets vont par hasard venir compenser un peu). Les whistles sont particulièrement sensibles à tous les dépôts dans le canal, la fenêtre et la perce, et ces dépôts se forment toujours plus vite que l’on ne croit.

Comment faire ? Pour les whistles c’est très simple : laver régulièrement l’instrument à l’eau savonneuse, et passer une petite languette en carton dans le canal. Pour l’extérieur, je vous laisse juge du degré de poli que vous souhaitez, cela n’a pas d’effet sur le son…Pour les whistles en aluminium, une simple éponge à récurer la vaisselle fait merveille. Pour les coulisses en laiton, une touche de lanoline (vendu en pharmacie) assure une lubrification un peu collante idéale. Enfin, je conseille d’essuyer régulièrement l’intérieur avec un écouvillon adapté.

J’ai découvert récemment qu’on obtient un essuyage de l’intérieur très efficace avec les lingettes en microfibre à bouclettes vendues en grande surface. On peut en couper un bout ‘en drapeau’ sur une baguette de bois, ce qui permet de nettoyer la perce – jusqu’au bouchon ! – des flûtes et des whistles.